Dans le cadre du Plan France Relance, Arts et Métiers se mobilise pour préserver l’emploi de R&D. Les enjeux sont à la fois humains et économiques : permettre l’insertion professionnelle des jeunes diplômés master 2 recherche, ingénieurs ou d’un doctorat, consolider les équipes de recherche industrielle et, plus largement, contribuer aux enjeux de transition environnementale et numérique et la souveraineté technologique de l’Europe.

AMVALOR : le point d’entrée pour les porteurs de projets industriels

Fort d’un fonctionnement en réseau et de compétences clés sur la transition numérique et environnementale, Arts et Métiers s’est organisé pour répondre aux besoins des entreprises. Dans un souci de réactivité, sa filière AMVALOR, dont le cœur de métier est le pilotage de projets de recherche, joue le rôle de guichet unique et de portage de ces actions de recherche partenariale.

Pour Stéphane Desmaison, directeur d’AMVALOR : « Cette organisation originale nous permet de répondre efficacement aux problématiques des entreprises. Avec 15 laboratoires Arts et Métiers, capables de travailler de manière décloisonnée, nous sommes en ordre de marche depuis le début d’année pour lancer les premiers projets ».

Arts et Métiers, AMVALOR et l’institut Carnot ARTS ont travaillé avec les partenaires industriels historiques et stratégiques de l’école, pour identifier leurs besoins sur des projets matures qui nécessitent des ressources en R&D. D’autres postes vont être ouverts. « Nous appelons les industriels qui souhaitent faire monter en compétence leurs personnels R&D, produire de la connaissance créatrice de valeur et ainsi améliorer leur compétitivité à se rapprocher de nous pour qu’ils puissent bénéficier du Plan France Relance » a déclaré Stéphane Desmaison.

Un objectif pour Arts et Métiers de 75 emplois préservés avant fin 2022

Le plan exceptionnel « France Relance » de 100 milliards d’euros est déployé par le gouvernement autour de trois volets principaux : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. Le volet « compétitivité » a pour objectif d’aider les entreprises à développer leurs activités et à préserver l’emploi des salariés. Il s’inscrit dans la continuité du plan de soutien aux entreprises et aux salariés pour faire face à la crise sanitaire du Coronavirus COVID-19.

Arts et Métiers vise 75 emplois préservés avant fin 2022. Les partenaires éligibles sont aussi bien des PME, que des ETI ou des Grandes Entreprises.

Le dispositif prévoit deux cas de figure :

 – Des salariés du secteur privé qui vont conduire des recherches ou s’engager dans une thèse dans un des laboratoires Arts et Métiers. Leur salaire sera pris en charge par l’Etat à hauteur de 80%, dans le cadre d’un contrat de recherche entre leur entreprise employeuse et AMVALOR.

 – Des jeunes diplômés de niveau master 2/ingénieur embauchés dans des laboratoires Arts et Métiers et mis à disposition d’une entreprise, et des « post-doc » financés par l’Etat dans le cadre d’une collaboration entre un laboratoire Arts et Métiers et une entreprise.

Répondre aux enjeux de l’industrie à travers une recherche partenariale

« À Arts et Métiers, on est fiers de faire une recherche en ingénierie en prise avec les problématiques industrielles. À partir des besoins industriels potentiellement créateurs de valeur, on bâtit avec nos partenaires. On identifie les verrous technologiques et on construit une méthodologie pour les résoudre. La force d’Arts et Métiers est que nos enseignants-chercheurs, qui construisent ces méthodologies, illustrent leur enseignement par ces exemples concrets quand ils se retrouvent face à nos étudiants » explique Ivan Iordanoff, directeur général adjoint recherche et innovation d’Arts et Métiers.

Pour conforter la compétitivité de l’industrie française et accompagner sa transformation écologique et numérique, Arts et Métiers développe une recherche de pointe autour de trois thématiques : la digitalisation du cycle de vie, l’ingénierie durable et à bas coût carbone, les matériaux, structures et systèmes intelligents. Deux structures de l’établissement jouent un rôle essentiel dans la réponse apportée aux entreprises : l’Institut Carnot ARTS (Actions de recherche pour la technologie et la société) et AMVALOR.

AMVALOR est une filiale dédiée aux transferts de technologie et à la valorisation des résultats de recherche d’Arts et Métiers. Elle met en place, en s’appuyant sur les laboratoires de recherche de l’École, des collaborations de recherche partenariale, des prestations d’études, des mesures et essais, des expertises, des opérations de veille technologique. AMVALOR favorise également l’émergence et la création de jeunes pousses par sa participation à des fonds d’investissement comme Pertinence Invest.

L’Institut Carnot ARTS s’appuie sur les expertises des laboratoires de recherche d’Arts et Métiers et d’établissements partenaires pour proposer des diagnostics technologiques et des études de R&D.

Depuis plus de 10 ans, des partenariats stratégiques ont été développés par le groupe Arts et Métiers et ont donné naissance à 6 chaires industrielles et 9 laboratoires communs.