Financé par la Direction Générale des Armées dans le cadre du programme RAPID (Régime d’Appui pour l’Innovation Duale), le projet MICAS (Modélisation et Instrumentation pour la Caractérisation Acoustique des Sédiments) a abouti à la conception, la réalisation, et la commercialisation d’un célérimètre portable baptisé INSEA. Cet appareil léger permet de mesurer in-situ la célérité et le coefficient d’absorption des ondes acoustiques dans les sédiments marins. Il est le fruit d’une collaboration entre les sociétés MAREE et RTSYS et les organismes de recherche IRENav et SHOM.

L’entreprise et l’innovation

MAREE est une TPE qui réalise des études et des mesures dans le domaine de l’acoustique sous-marine : mesure de bruit ambiant, étude d’impact acoustique, détection d’objets, mesure de la surface de la mer. Spécialisée dans l’acoustique sous-marine et les drones sous-marins, RTSYS est une PME qui développe de nombreux produits pour des applications civiles et militaires.

Le défi à relever

La connaissance des propriétés acoustiques des fonds marins et de leurs liens avec leurs paramètres géologiques est un point clé pour de nombreuses applications : détection d’objets, performances de sonars actifs et passifs, géologie marine, génie civil… La variabilité des fonds marins sur les zones côtières impose d’acquérir de nombreuses données géo-acoustiques. Le célérimètre INSEA offre une solution à la constitution de telles bases de données par sa facilité d’emploi.

Le partenariat

  • Le projet MICAS a consisté à :
    réaliser une instrumentation modulaire innovante dédiée à la géo-acoustique : célérimètre mesurant la vitesse et l’atténuation du son dans les sédiments, module géo-acoustique collectant l’ensemble des éléments nécessaires aux études, capteurs innovants de mesure du cisaillement et du gradient,
  • réaliser une base de données en procédant à des mesures systématiques sur des environnements marins variés,
  • assembler et analyser les résultats obtenus pour constituer les relations géo-acoustiques adaptées aux sables marins, des plus fins aux plus grossiers,
  • mettre en évidence les mécanismes physiques effectivement prépondérants dans les sédiments grossiers saturés en eau, affiner les modèles physiques existants, définir les outils de caractérisation des sédiments les plus adaptées aux besoins acoustiques.

MAREE et RTSYS collaborent depuis plusieurs années sur des projets relatifs à l’acoustique sous-marine, en particulier en développant une instrumentation innovante. Dans le cadre du projet, l’Institut de Recherche de l’Ecole Navale (IRENav, EA 3634) a apporté son expertise de pointe sur les modèles théoriques de propagation acoustique dans les sédiments marins ainsi que dans la gestion et l’exploitation des bases de données. Le SHOM a contribué au projet grâce à sa compétence dans la connaissance des sédiments marins et dans la mesure des paramètres géologiques.