L’I2M, Institut de Mécanique et d’Ingénierie de l’Institut Carnot ARTS et Lièges HPK ont travaillé à caractériser le comportement mécanique d’un nouveau composite à base de liège sur de larges plages de vitesse et de température.

L’entreprise et l’innovation

Depuis 1856, Lièges HPK a fait du liège naturel un produit de haute technologie en sachant l’adapter à des applications de pointe et dans des secteurs d’activités performants (défense, aérospatial, aéronautique, bâtiment). Dotée d’une équipe d’une trentaine de personnes et d’une longue expérience, HPK développe et fabrique des lièges de haute performance «High Performance Cork» destinés à des secteurs technologiques. S’appuyant sur les caractéristiques naturelles du liège (thermique, mécanique, acoustique), HPK développe des solutions innovantes adaptées à chaque utilisation. Son site de production est situé à Lavardac.

Le défi à relever

Le liège est un matériau naturellement architecturé à l’échelle microscopique. Ses caractéristiques microstructurales et mécaniques peuvent fortement varier en fonction des conditions d’utilisation. L’aggloméré de liège, un composite formé par des grains de liège agglomérés grâce à une résine polymère, permet de palier certaines limites de ce matériau : mise en forme de pièces complexes, adaptation du matériau au besoin industriel… Afin de concevoir des composites à base de liège les plus performants possibles, une connaissance fine de la relation structure/propriétés physiques est nécessaire et fait encore défaut pour ce type de matériau cellulaire multi-échelles.

Le partenariat

Dans le cadre d’un projet commun entre Lièges HPK, Safran Power Unit et l’Institut de Mécanique et d’Ingénierie de Bordeaux, soutenu par la région Nouvelle-Aquitaine, le comportement mécanique d’un nouveau composite à base de liège renforcé par des fibres courtes rigides a été caractérisé.

.

Travailler avec une PME telle que Lièges HPK a permis au projet de recherche de prendre une dimension applicative. Ce projet illustre l’importance d’une relation forte entre recherche et industrie afin de stimuler l’innovation 

Louise Le Barbenchon

Post-doctorante en Mécanique des Matériaux- PhD in Mechanics of Materials, Laboratoire I2M – DuMAS