Le projet mené par l’Institut de Chambéry avec Plastic Omnium sur l’intégration de l’environnement dans les critères de choix de conception à TRL bas a été retenu par l’ADEME dans le cadre de son appel à projet PERFECTO.

Au-delà du tri de leurs déchets et de la maîtrise de leur consommation d’énergie, les entreprises ont l’opportunité de repenser la conception de leurs produits et services en faveur de l’environnement grâce à l’écoconception. Cette démarche, soutenue par l’ADEME, permet aux entreprises, quel que soit leur taille ou leur domaine, d’assurer la rentabilité de leurs offres, de se différencier et de prendre de l’avance sur leurs concurrents. L’ADEME a lancé l’Appel à Projets PERFECTO, le 18 décembre 2018 pour favoriser l’écoconception et révèle aujourd’hui les six lauréats.

Projet « SMART Eco-Hayon », Plastic Omnium et Institut de Chalbéry des Arts et M2tiers, Auvergne-Rhône-Alpes, Ain

Plastic Omnium IES souhaite créer un prototype de hayon « smart » en suivant la méthodologie de l’Analyse du Cycle de Vie. L’objectif de ce projet est d’évaluer la faisabilité d’écoconcevoir des pièces innovantes dites « smart » où la composante électronique est prépondérante.

« Être lauréat de cet appel à projets nous permet de justifier en interne de notre démarche pour la mise en place d’ACV dès les phases d’innovation, de motiver les chefs de projets et d’orienter nos choix de conception en connaissance de nos impacts environnementaux. Par ailleurs, cela permet également d’améliorer la visibilité de nos travaux et de construire notre argumentaire pour répondre à des appels à projets européens sur l’économie circulaire. PERFECTO apporte une aide financière non négligeable mais nous permet également de pérenniser des liens avec notre partenaire historique, l’ENSAM de Chambéry », Frédéric Viot, responsable écoconception et recyclage chez Plastic Omnium

L’institut de Chambéry prend en compte les exigences de développement durable dès la conception des produits manufacturés.

L’équipe de recherche de l’institut s’appuie sur les laboratoires I2M de Bordeaux et LCPI de Paris. Elle a pour vocation d’étudier l’intégration, sur l’ensemble du cycle de vie d’un bien industriel ou de consommation, des différents aspects environnementaux liés à son développement et à son industrialisation pour en faire des facteurs d’innovation dans tous les secteurs industriels (mobilité, transport, électricité/électronique, mécanique, sport/loisirs et bâtiment).