ESTIA RECHERCHE


ESTIA RECHERCHE

Avec une approche résolument interdisciplinaire, les chercheurs d’ESTIA-Recherche mènent une recherche technologique. Ils étudient, conçoivent et mettent en œuvre des interactions Homme-Homme, Homme-Système et Système-Système qui favorisent l’émergence d’une intelligence positive pour les usagers et les met en œuvre pour contribuer aux transitions énergétique et numérique et à l’évolution vers l’industrie du futur. ESTIA-Recherche affirme sa double exigence de reconnaissance académique et de retombées concrètes pour les entreprises.

Créée en 1998 au sein de l’école d’ingénieur ESTIA, qui depuis 2017, est une EESC (École d’Enseignement Supérieur Consulaire). Les effectifs d’ESTIA-Recherche se sont accrus de façon régulière ces dernières années, de 2 en 1998 à près de 100 aujourd’hui. Elle réunit des enseignants chercheurs, des ingénieurs d’étude et de recherche, des post-doctorants, des doctorants et des chercheurs associés.

Le projet scientifique d’ESTIA-Recherche est de mobiliser des disciplines différentes pour aborder la question complexe du concept d’interfaces intelligentes et encapacitratices pour l’ingénierie des systèmes complexes, mais aussi leur conception et leur réalisation à laquelle des acteurs du monde socio-économique et culturel cherchent une réponse. ESTIA-Recherche repose sur une équipe pluridisciplinaire de chercheurs travaillant sur des thématiques à la fois scientifiques, technologiques et sociétales permettant de répondre à des projets transverses. L’innovation passe par les rapprochements de spécialistes intra S&T mais aussi entre S&T et SHS. Que l’on s’adresse à l’individu ou à un groupe social (pour ce qui nous concerne issu du monde professionnel), les changements radicaux qui s’opèrent en sciences et technologies ne peuvent s’affranchir d’un rapprochement authentique et sur le long terme des S&T et des SHS. L’hybridation des idées, des concepts, des méthodes et des domaines disciplinaires est un puissant fertilisant.

Nous regroupons sous la formule générique « interfaces intelligentes et encapacitratices » (Smart and Empowering Interfaces) le projet de recherche interdisciplinaire que nous menons.

ESTIA-Recherche est l’unique Unité de Recherche de l’ESTIA. Par son contrat d’association avec l’Université de Bordeaux, elle est associée à trois écoles doctorales, ED 209- Sciences physiques et de l’ingénieur et ED 39-Mathématiques et Informatique de l’Université de Bordeaux et ED 42- Entreprise, Économie, Société.Dans le cadre de la réorganisation de la recherche à l’Université de Bordeaux (11 départements), en avril 2019, le Département Sciences de l’ingénierie et du numérique a été créé avec les laboratoires I2M, IMB, IMS, LaBRI et ESTIA-Recherche.

Compétences

Les disciplines enseignées à l’École s’appuient sur des spécialités scientifiques relativement nombreuses : les Mathématiques, les Sciences de Gestion, l’Informatique, la Mécanique, l’Électronique, l’Électrotechnique, l’Automatique, l’Énergétique. De par son historique et ses objectifs, le champ scientifique d’ESTIA-Recherche couvre donc ces différentes disciplines qui correspondent aux sections 06 (Sciences de gestion), 27 (Informatique), 60 (Mécanique) 61 (Génie informatique, automatique) et 63 (Génie électrique et Electronique) du CNU. EstiaR (près de 100 membres) s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire de chercheurs qui  s’intéressent à l’étude, la conception et la mise en œuvre, d’interfaces intelligentes et encapacitratices (Smart and Empowering Interfaces). Les recherches menées peuvent être considérés selon 4 axes de recherches :

  •  Créativité et Éco-conception : Comment l’hybridation des différents dispositifs d’aide à la créativité (démarches, outils, méthodes, organisations) peut-elle permettre de stimuler ou rendre plus efficients (économiquement et environnementalement) les processus d’innovation des acteurs socio-économiques ?
  • Intégration des énergies renouvelables : Comment intégrer les sources d’énergie renouvelable et surmonter les verrous scientifiques et technologiques qui découlent du nouveau paradigme SmartGrids ? Par la mise en œuvre de compétences sur les micro-réseaux, des moyens de simulation et d’expérimentation.
  • Interaction Tangible : Quel rôle joue la métaphore d’interaction homme-machine (IHM) ou humain-système dans l’optimisation des tâches métiers complexes ? C’est par l’étude, la conception et la mise en œuvre IHM  tangibles, gestuelles, intégrant l’informatique affective et la réalité augmentée que la réponse est apportée.
  • Systèmes Technologiques et Humains : Comment accompagner les transformations socio-technologiques nécessaires pour concevoir, produire et utiliser des systèmes complexes au sein des organisations ? En intégrant, avec une vision systémique issue du génie industriel et des sciences de gestion, l’humain dans toutes les phases du cycle de vie de ces systèmes.

Principaux équipements et moyens expérimentaux

ESTIA-Recherche dispose de 5 plateformes.

  • PEPSS – Plateforme d’Évaluation, de Prototypage & de Tests d’Usages. Créée en 2010, sur plus de 400 m2, elle est ouverte aux créateurs, concepteurs, designers, organisateurs pour leur permettre d’évaluer sur le plan des facteurs humains des concepts innovants associant les mondes numérique et physique. Elle offre un espace d’innovation instrumenté pour observer, caractériser et analyser le comportement de futurs utilisateurs de services et de produits, en termes d’usage, en termes d’appropriation, et même en termes d’analyse des émotions suscitées par l’usage. En effet, l’émotion est en effet un facteur déterminant de la conduite et de la performance d’un système et il est utile d’évaluer le vécu émotionnel au cours de l’action, par exemple en situation de travail. Les outils et méthodes maitrisés à la PEPSS permettent d’évaluer la performance dans des situations d’interactions innovantes telles que les interfaces tangibles, les interfaces 3D, la réalité virtuelle et augmentée. Elle permet donc aux industriels et entrepreneurs de réaliser des tests avant de confronter leur produit à leur public et à leur marché. Combiné au fab lab de l’ESTIA, la PEPSS permet de réaliser des prototypes de systèmes innovants, offrant de nouveaux types d’interactions homme-homme et homme-système.
  • EneRGEA – Plateforme de Génie Electrique et Automatique aux Service des Energies Renouvelables. Créée en 2006, la plateforme EneR-GEA, a pour élément central un micro-réseau électrique, cellule de base d’un smart grid, modulaire et flexible, composé de sources d’énergie, de systèmes de stockage, de charges, émulateurs et de convertisseurs de puissances permettant de reproduire, à l’échelle du laboratoire, un micro-réseau électrique réel. La plateforme a été conçue de façon à pouvoir répondre à une multitude de questionnements concernant les systèmes d’énergie hybrides, qu’il s’agisse de la conception, de la validation ou de la mise aux normes des composants, de la commande du système ou de son interaction avec un réseau principal. La plateforme a été conçue en particulier de façon à pouvoir s’adapter à des expériences concernant aussi bien les systèmes d’énergie autonomes que ceux couplés à un réseau principal. Elle permet d’évaluer des solutions innovantes pour la gestion de l’énergie et son optimisation, la qualité de l’énergie et de la stabilité du réseau, mais aussi la gestion de la demande y compris pour des micro-réseau à l’échelle d’un bâtiment. A l’occasion de la construction du nouveau bâtiment d’ESTIA, un véritable Micro-Réseau dédié au bâtiment viendra compléter la plateforme EneR-GEA.
  • SIMECOMP Plateforme de Simulation Mécanique et Composites. Créée en 2014, elle propose des compétences en simulation numérique (solide, fluide, composite, thermique…), et en particulier une expertise avancée en calcul pour les structures composites, au sein d’une chaine complète de la conception à la fabrication. Elle offre une gamme d’outils de simulation soutenant la conception virtuelle de systèmes innovants (serveur de calculs, différents logiciels – Ansys, Aster, Abaqus -…)
  • COMPOSITADOUR Plateforme technique composites et robotique spécialisée dans la mise en œuvre des Matériaux Composites. Créée en 2010, sur plus de 2000 m2, COMPOSITADOUR est une plateforme technologique spécialisée dans les procédés avancés : Composites et Robotique.  Véritable plateforme d’expérimentation des technologies numériques et robotiques de l’Usine du Futur, COMPOSITADOUR propose des équipements de pointe et mobilise son réseau de compétences, issues de laboratoires, de PME et de grands groupes industriels pour développer des projets innovants.
  • ADDIMADOUR – Plateforme de recherche et de transfert de technologie dans le domaine de la fabrication additive métallique. Créée en 2017, sur plus de 1000 m2, ADDIMADOUR permet de concrétiser les preuves de concept industrielles à des tailles de pièces qu’aucun centre n’offre à ce jour. Elle accompagne les entreprises de A à Z dans leurs projets de fabrication additive métallique, de l’idéation jusqu’à la pièce fabricable. Elle assure le transfert des projets vers les entreprises depuis des niveaux de maturité bas. Elle améliore la connaissance en fabrication additive métallique.

Offre

Au sein d’ESTIA-Recherche , une équipe de responsables d’affaires, d’ingénieurs et de post-docs est pilotée par ESTIA-TECH, l’entité de promotion , l’entité de promotion des plateformes, de montage et gestion de projets collaboratifs ou de conventions d’études.

ESTIA-TECH favorise les relations entre l’ESTIA et les entreprises en recherche de solutions technologiques, de compétences et de formations pour leurs projets innovants. ESTIA-TECH stimule la recherche partenariale. C’est l’entité de promotion des plateformes des 5 plateformes, pour :

  • La recherche et développement, en partenariat avec les acteurs industriels, pour initier et conduire des programmes de Recherche et Développement
  • La formation, en offrant compétences et matériel aux élèves ingénieurs et bachelors de l’ESTIA.
  • Le transfert de technologie, en accompagnant les industriels (PME, ETI, grands groupes) dans l’intégration des nouvelles solutions développées.

Secteurs d’application

Le laboratoire se positionne principalement sur des recherches en partenariat avec des entreprises (de la start-up au grand groupe) dans des secteurs de pointe comme l’aéronautique et les énergies renouvelables.

Exemples de réalisations

  • Étude et mise en place d’une méthodologie pour la conduite de systèmes distribués de type micro-réseaux : application à de nouvelles architectures de conversion et de stockage d’énergie du type Power-To-Gas.
  • Amélioration des processus de réponse à appel d’offres : élaboration d’une méthodologie pour la modélisation des offres et des risques-projet.
  • La restructuration de documents graphiques déstructurés type pdf.
  • Modélisation et commande d’une interface à base d’un convertisseur NPC pour un système de stockage hybride dédié aux micro-réseaux.
  • Création de l’installation performative «  Interface Malicieuse » alliant Arts et Science.

En cours en 2020 :

  • Construction d’une machine hybride associant laser, dépôt de filet dépôt de poudre, dans le but de fabriquer des pièces métalliques de grande dimension (jusqu’à 6 mètres).
  • Fabrication et réalisation d’un démonstrateur d’essais au sol à grande échelle, représentatif de ce que pourrait être la prochaine génération de structures de cellules (aérospatiale et du développement de matériaux).
  • Accélérer la performance des entreprises évoluant dans le secteur des énergies renouvelables grâce à la validation et à la démonstration du transfert de technologies issue de l’aérospatiale (comme par exemple la technologie de Water Jet) appliquées à l’exploitation et la maintenance des éoliennes et des panneaux solaires.
  • Création d’une architecture cognitive hyperconnectée pour les usines de production, grâce à un système innovant de cyber-physique (ICPS). Il repose sur des technologies de pointe disponibles dans le commerce, qui permettront de développer un réseau hyper-connecté de nœuds numériques. Les nœuds peuvent capturer des flux de données exceptionnels en temps réel,ce qui, combiné aux hautes capacités informatiques disponibles de nos jours, fournit une détection une connaissance et un raisonnement cognitif au secteur industriel.

 

Coordonnées

ESTIA 2,

n°97, allée Théodore Monod, Technopole Izarbel,

F-64210 BIDART, France

www.estia.fr