L’entreprise et l’innovation

Créée en Janvier 1993, la société STIL (Sciences et Techniques Industrielles de la Lumière) propose ses compétences et son savoir-faire dans le domaine de l’instrumentation optique à hautes performances.

Inventeur du principe de l’imagerie confocale chromatique, STIL a développé deux familles de capteurs points et une famille de capteurs lignes basées sur ce concept innovant. Ces capteurs sans contact à haute résolution répondent aux besoins des applications métrologiques les plus exigeantes, qu’il s’agisse de la microtopographie, de l’analyse de formes et de textures, ou de la mesure de rugosité. Capables de fonctionner aussi bien en milieu industriel pour le contrôle en ligne de production qu’en laboratoire de recherche, ces capteurs peuvent mesurer sur tout type d’objet (transparent ou opaque, poli ou rugueux) et tous types de matériaux (métaux, verre, semi-conducteurs, céramiques) sans préparation préalable de l’échantillon.

Le défi à relever

L’Industrie 4.0 tient la promesse d’une flexibilité accrue dans la fabrication avec la personnalisation de masse, une meilleure qualité et une productivité améliorée pour permettre ainsi aux entreprises de faire face avec les défis de produire des produits de plus en plus individualisés avec un court délai de mise sur le marché et une meilleure qualité. Cette exigence en termes de qualité des produits requiert des procédés de fabrication plus performants mais aussi des moyens de contrôle non destructifs, automatiques et rapides, et surtout flexibles et capables de s’adapter aux spécificités des produits. Le projet de recherche partenariale avec le laboratoire MSMP d’Arts et Métiers porte sur la fabrication intelligente, le contrôle de la qualité et l’optimisation du procédé.

Le partenariat

Afin de réaliser une supervision en ligne de la qualité de surface des pièces usinées par le procédé de fraisage, un capteur point confocal chromatique du partenaire industrielle STIL, a été intégré sur la machine d’usinage CNC DMG CTX gamma 1250TC.

L’intégration du capteur sans contact a permis de récupérer plusieurs profils d’état de surface, avec aussi des données d’un capteur de force, et les paramètres du procédé, ce qui a aidé les chercheurs du laboratoire à construire un jeu de données pour l’entrainement des algorithmes d’apprentissage afin de faire en finale un contrôle proactif, qui serve à donner un asservissement à la machine de fabrication pour réajuster les paramètres du procédé et en finale d’avoir les états de surface désirés comme présenté sur la figure.