Laboratoire d’Automatique, de Mécanique et d’Informatique Industriel et Humain – LAMIH

Laboratoire d’Automatique, de Mécanique et d’Informatique Industriel et Humain – LAMIH

Le LAMIH UMR CNRS 8201 (Laboratoire d’Automatique, de Mécanique et d’Informatique Industriel et Humain) est une unité mixte de recherche entre l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis (UVHC) et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Sa nouvelle structure est issue de la fusion au 1er janvier 2015 avec le laboratoire TEMPO EA 4542 Carnot ARTS. Le LAMIH est organisé en 4 départements disciplinaires bien identifiés : Automatique, Mécanique, Informatique, Science de l’Homme et du Vivant (SHV). Au sein de chaque département existent des thèmes de recherche (2 ou au maximum 3) qui peuvent évoluer au cours du temps et des différentes roadmaps à venir. Il a un rattachement principal à l’INS2I où il relève des sections 06 pour le département Informatique et 07 pour le département Automatique. Il a deux rattachements secondaires, à l’INSIS sections 09 et 10 pour le département Mécanique et à l’INSB section 26 pour SHV.

Rayonnement et visibilité

Le LAMIH a plus que jamais une place prépondérante dans les recherches qui concernent l’Humain dans l’ingénierie et les systèmes avec une identité reconnue sur les thématiques : Transport et Sécurité, Mobilité et Handicap. Cette place est stratégique au sein de l’UVHC, du territoire (participation active au développement de la Technopole TRANSALLEY), des outils du PIA (participation à l’IDEX « Université de Lille » en tant que partenaire du groupement, implication dans l’IRT RAILENIUM), de la région (pilotage du projet ELSAT 2020 retenu dans le cadre du CPER à hauteur de 10,15 M€).

Le LAMIH couvre toute la chaîne Transport et Sécurité, Mobilité et Handicap, des aspects de recherche théorique et méthodologique (TRL bas) jusqu’à l’innovation incluant la création de start-up et en passant par des recherches s’appuyant des groupes industriels majeurs mais aussi sur des PME (TRL moyen/élevé). Il s’appuie de plus sur de très nombreuses plateformes expérimentales parfois uniques en France qui sont un atout indispensable pour mener des activités scientifiques de qualité.